Chantal Thomass : pour la liberté d’expression des créateurs

Issue d’une génération de créateurs iconiques – Mugler Kenzo Rykiel Gaulthier – , qui ne se reconnait pas dans les codes de la mode des années 70, Chantal Thomass donne son avis sur le monde de la mode actuel avec Claire Domergue, rédactrice en chef de Luxus Plus, magazine partenaire du Sommet du Luxe et de la Création 2020.

C’est en revenant sur son propre parcours qui a toujours rejeté les tendances qu’elle évoque les freins qui pèsent aujourd’hui sur la création. Les opportunités phénoménales ouvertes par l’exploitation des datas et du digital ne comportent-elles le risque pour les créateurs de limiter un jour leur expression créative ?

Alors que la pandémie précipite le débat sur le futur des FashionWeek et du phygital, Chantal Thomass espère que l’industrie du luxe arrivera à relever le défi de retrouver l’esprit des défilés spectacles des années 80 avec les outils digitaux.

Pionnière du luxe engagé, soutenant la cause des femmes, elle estime que les nouvelles valeurs du luxe et les attentes des consommateurs sont légitimes, mais ne doivent pas freiner le processus créatif.

Elle espère que la nouvelle génération de créateurs saura rester libre des directives marketing dictées par les collectes de données et les tendances imposées.

Liberté, curiosité, polyvalence, amusement et ADN fort apparaissent comme la clé d’une carrière prospère…

Interview à ré-écouter sur en replay ici !

2021-05-21T22:02:43+02:00

Aller en haut